Grâce à un financement participatif, les collections du musée d’initiation à la nature de la Ville de Caen (Calvados) vont s’enrichir de plusieurs piècesde la collection dite Raoul Le Dart, acquises aux enchères lors d’une vente organisée lundi 12 décembre 2016 à l’Hôtel Drouot, à Paris.

Cette collection était composée de spécimens naturalisés d’oiseaux (145 rapaces, passereaux et représentants d’espèces aquatiques comme marines témoignant de la biodiversité normande entre la fin du XIXème siècle et les années 1930) et de mammifères (dont des genettes et des visons d’Europe) capturés entre la fin du XIXème et au début du siècle dernier dans le Calvados, en particulier autour de la commune de Trois-Monts.

COLLECTION LE DART

La campagne de financement par Internet  a été initiée à l’automne dernier par le Groupe ornithologique normand (GONm), pour lequel cette collection « laissée à l’abandon » représentait un réel intérêt scientifique.

« Recenser et conserver les traces de l’activité de scientifiques d’autres époques est primordial : cela permet d’avoir une vision sur l’évolution des espèces et de leurs milieux », souligne l’association de protection de la nature. « Ce sont des témoins matériels de l’histoire scientifique locale et nous nous devons de préserver ces biens communs qui illustrent le travail des naturalistes normands au cours des âges. »

Si malheureusement la collection est donc aujourd’hui dispersée, elle a pu être inventoriée et photographiée par la conseillère musée de la Direction régionale des affaires culturelles (DRAC) et La Fabrique de patrimoines en Normandie, établissement public de coopération culturelle créé le 1er janvier 2015. Toutes les données scientifiques figurant sur les étiquettes et les socles ont donc été sauvegardées.

Une partie de cette collection aurait par ailleurs été achetée par le Muséum national d’histoire naturelle (MNHN) entre 1960 et 1965.