Comme toute science, l’ornithologie requiert un long apprentissage où l’humilité le dispute à la persévérance. À vouloir sauter les étapes, le novice plein d’ardeur risque de se brûler les ailes et de rapidement se décourager. Se lancer avec un ouvrage trop pointu, destiné aux observateurs aguerris, est souvent l’assurance d’un échec programmé.

Signé Marc Duquet - rédacteur en chef de la revue Ornithos et spécialiste des passereaux et des rapaces de l’hémisphère Nord - et publié chez Delachaux et Niestlé, Le petit guide ornitho permettra aux débutants de tous âges d’éviter les écueils.

Cet ouvrage se veut une version simplifiée du célèbre Guide ornitho de la maison d’édition fondée en 1885 à Neuchâtel (Suisse). Son petit format (14x19 cm) le destine idéalement aux sorties de terrain.

LE PETIT GUIDE ORNITHO

Consacrée à l’observation des oiseaux, la première partie présente de façon synthétique leurs caractéristiques anatomiques et physiologiques - avec la terminologie adéquate - et leurs mœurs. Découvrir les rythmes quotidien et saisonnier de la gent ailée, les principales étapes de la nidification ou les temps forts de la migration est un préambule aussi obligé que passionnant. Quant au choix et à l’utilisation des jumelles, là encore, quelques précieux conseils éviteront déboires et maux de tête. L’occasion aussi de rappeler une règle d’or : le respect de la tranquillité des sujets observés…

La deuxième partie du guide aborde la problématique de l’identification à travers une approche originale et pertinente. Choisies à dessein parmi les plus communes de l’Hexagone, les 142 espèces retenues ont été classées en fonction de six lieux où les chances de les apercevoir sont les plus élevées. Près des maisons pour le verdier d’Europe, à la campagne pour la linotte mélodieuse, dans les arbres pour le bouvreuil pivoine, au bord de l’eau pour la bien nommée bergeronnette des ruisseaux ou en vacances à la mer ou à la montagne pour le fulmar boréal ou le pipit spioncelle. La dernière catégorie est dévolue aux chanteurs cachés comme le rossignol philomène ou le coucou gris.

Chaque fiche - illustrée par des dessins de Jean Chevallier et le plus souvent par une photo - dresse le portrait de l’oiseau, dévoile son comportement et décrit l’animal tel qu’il apparaît à travers le prisme des jumelles.

Enfin, la dernière partie donne quelques pistes pour approfondir ses connaissances et rejoindre l’étonnante famille des ornithologues avertis. Le « petit guide » aura alors rempli sa mission !

DUQUET Marc, CHEVALLIER Jean, Le petit guide ornitho – observer et identifier les oiseaux, Delachaux et Niestlé, mars 2016, 224 p., 19 €.