Mercredi 17 septembre 2014, la Fondation du patrimoine et la Ligue de protection des oiseaux (LPO) ont signé au potager du roi à Versailles une coopération nationale de partenariat pour la sauvegarde du patrimoine naturel et bâti. Ce partenariat triennal entérine une coopération déjà effective. Depuis 2009, la Fondation du patrimoine consacre en effet une partie de ses ressources à des initiatives de préservation et de valorisation du patrimoine naturel. Plusieurs projets portés par la LPO ont ainsi bénéficié de son soutien financier.

La priorité sera accordée aux actions de réhabilitation d’espaces naturels (curage d’étangs ou de marais pour éviter l’envasement ou l’eutrophisation par exemple), aux programmes d’aménagement facilitant la reproduction d’espaces animales ou végétales menacées et à ceux favorisant le maintien ou le développement de la biodiversité. Des projets pédagogiques ou menés par des entreprises de restauration du patrimoine bâti ou mobilier - tout particulièrement s’ils sont susceptibles de favoriser la reproduction et la nidification d’espèces en danger - peuvent également être éligibles au soutien de la Fondation du patrimoine.

POTAGER DU ROI

Créé au château de Versailles entre 1678 et 1683 pour Louis XIV par le directeur des jardins royaux, Jean-Baptiste de La Quintinie, le potager du roi est devenu un jardin urbain s'étendant sur 9 hectares. Ouvert au public en 1991, il abrite notamment un verger de quelque 5.000 arbres fruitiers appartenant à plus de 400 variétés différentes. Ici, le verger Lelieur, et la cathédrale Saint-Louis (photo Henry Salomé).

Espaces protégés

La maîtrise d’ouvrage devra être assurée par la LPO ou par des associations ou collectivités gestionnaires d’espaces naturels lui appartenant.

Par ailleurs, ces actions devront se situer dans trois environnements précis :

° les espaces protégés ou reconnus au titre du code de  l’environnement (parc national, réserve naturelle, site classé loi de mai 1930, espace Natura 2000, espace classé de protection du biotope et terrains des conservatoires d’espaces naturels),

° les Espaces naturels sensibles (ENS) et les Espaces remarquables du littoral,

° les Zones Naturelles d'Intérêt Ecologique Faunistique et Floristique (ZNIEFF).

La signature de cette convention s’inscrit dans l’esprit des prochaines Journées du patrimoine. Samedi 20 et dimanche 21 septembre 2014, celles-ci mettront pour la première fois le patrimoine naturel à l’honneur.