La saison froide approche à grands pas. Certains matins, le thermomètre flirte avec le 0° et le jardin est recouvert d’un léger manteau blanc. Le temps d’installer les mangeoires pour les oiseaux est arrivé. Une première dans le jardin et beaucoup d’observations en perspective avec, peut-être, de nouveaux aménagements à prévoir dans les mois à venir.

MANGEOIRE A OISEAUX 01

Héritée des précédents propriétaires, cette mangeoire en plastique est désormais installée dans une haie de thuyas à la place d’un arbuste n’ayant pas résisté  lors d’un été de sécheresse. Elle est ouverte seulement côté pelouse pour éviter que les oiseaux ne soient surpris par des prédateurs embusqués dans la haie.

MANGEOIRE A OISEAUX 02

Cette deuxième mangeoire a été suspendue au portique de l’autre côté de la maison. Cette fois, pas de risque qu’un matou en maraude ne surprenne les oiseaux qui viendront s’y restaurer.

MANGEOIRE A OISEAUX 03

La troisième mangeoire a été fixée sur le grillage d’une ancienne cage à oiseaux. Une installation de conception « curieuse »  puisqu’elle comporte aussi un nichoir avec perchoir devant l’entrée. Pas sûr du tout  qu’un couple y élise un jour domicile. Maintenant, seules les plus petites espèces auront accès à la nourriture déposée à l’intérieur... Côté prédation, le pyracantha devrait éviter toute mauvaise surprise. Quelques grosses branches de buisson ardent ont aussi été conservées lors de l’élagage et disposées sur le toit de la cabane.