14 novembre 2018

Pyrénées : la vidéo des premiers pas de l'ourse Sorita dévoilée !

Plus d'un mois après le relâché de Sorita, l’une des deux ourses slovènes réintroduites dans les Pyrénées-Atlantiques, l'Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS) a mis en ligne, lundi 12 novembre 2018, la vidéo des premiers instants de cette femelle dans son nouvel habitat béarnais. Ậgée de 6 ans et pesant 150 kg, Sorita a été remise en liberté vendredi 5 octobre en vallée d’Ossau, le lendemain du relâché dans la vallée d’Aspe de sa congénère Claverina, d’un an son aînée et d’une masse de 140 kg. Ces ourses brunes... [Lire la suite]
Posté par PhilValais à 19:39 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

12 novembre 2018

548 pandas géants élevés en captivité dans le monde : un record !

Le nombre de pandas géants élevés en captivité dans le monde a atteint un record avec 548 individus, a annoncé jeudi 8 novembre 2018 l'administration d'État des forêts et des prairies de Chine (SFGA). L’année précédente, à la même époque, 520 de ces emblématiques ursidés étaient maintenus ex situ. 48 mise-bas hors du milieu naturel ont été enregistrées en 2018 avec un taux de survie de 93,8 %. 43 des 45 petits viables sont venus au monde en Chine, deux femelles ayant vu le jour respectivement le dimanche 14 janvier au Zoo Negara... [Lire la suite]
17 août 2017

Les excréments des éléphants révèlent leur niveau de stress !

Selon les conclusions d’un article publié mardi 27 juin 2017 dans la revue Conservation Physiology, l’analyse des hormones présentes dans les excréments des pachydermes indique le degré de stress des éléphants d’Asie sauvages. Plus largement, cette méthode non invasive pourrait contribuer à juger de la pertinence des méthodes de conservation destinées à la sauvegarde des espèces menacées. Générant la sécrétion de glucocorticoïdes, le stress s’avère bénéfique pour les animaux en leur permettant d’échapper à certaines menaces. En... [Lire la suite]
Posté par PhilValais à 08:01 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,
26 mai 2017

Pollution aux PCB : contamination record chez une orque échouée en Écosse !

Selon le communiqué publié mardi 9 mai 2017 par le Scottish Marine Animal Stranding Scheme, le cadavre de l’orque échouée début 2016 en Écosse présentait l’une des plus fortes concentrations de polychlorobiphényles (PCB) jamais observées chez un mammifère marin. La nécropsie a révélé des niveaux extrêmement toxiques de biphényles polychlorés dans la graisse du cétacé. Le corps de cet épaulard mesurant 6,20 mètres avait été découvert dimanche 3 janvier 2016 sur une plage de l’île de Tiree, dans l’archipel des Hébrides intérieures... [Lire la suite]
15 mai 2017

Révision taxonomique : vers trois sous-espèces de panthères des neiges ?

La conclusion de travaux parus jeudi 4 mai 2017 dans la revue Journal of Heredity, publiée par les Presses universitaires d'Oxford, suggère de scinder la population de panthères des neiges ou onces (Panthera uncia) en trois sous-espèces. Utilisant une technique non invasive fondée sur l’analyse d’excréments, cette étude génétique est présentée comme la première menée à aussi grande échelle sur ce félin asiatique vivant dans des zones montagneuses, parfois inaccessibles, situées entre 600 mètres et près de 6.000 mètres... [Lire la suite]
12 mai 2017

L’iguane marin des Galápagos compte cinq nouvelles sous-espèces !

Parue mercredi 10 mai 2017 dans la revue Zoological Journal of the Linnean Society (Oxford University Press), une étude propose une nouvelle classification de l’iguane marin des Galápagos, saurien endémique de l’archipel équatorien et unique représentant du genre Amblyrhynchus. Des données morphologiques et génétiques collectées depuis quelques années sur ces reptiles herbivores se nourrissant presque exclusivement d'algues marines démontrent l’existence de plusieurs populations divergentes, jamais identifiées jusqu’alors. Les... [Lire la suite]
Posté par PhilValais à 05:45 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

31 janvier 2017

Suisse : le cincle plongeur, ambassadeur des milieux humides urbains

Désigné « oiseau de l’année » par BirdLife Suisse, le cincle plongeur sera durant douze mois le porte-drapeau de la campagne lancée par cette association en faveur de « la biodiversité dans les agglomérations ». En 2017, celle-ci portera plus particulièrement sur les habitats humides en milieu urbain (*). En effet, le cincle plongeur (Cinclus cinclus), parfois surnommé « merle d’eau », est le seul passereau à plonger afin de chercher sa nourriture dans le lit des rivières. Mesurant environ 18 cm de long... [Lire la suite]
28 janvier 2017

Des scientifiques préparent le retour du tigre en Asie centrale

Publiée dans le numéro de janvier 2017 de la revue Biological Conservation, une étude menée par le Collège des sciences de l'environnement et de la foresterie de l'université d'État de New York aux États-Unis (SUNY-ESF) et l’antenne russe du Fonds mondial pour la nature (WWF) dévoile les grandes lignes d’un programme de réintroduction du tigre en Asie centrale. Toutefois, ce projet ne concerne pas le retour dans son milieu originel d’une (sous-)espèce localement disparue. En effet, cette région était autrefois l’habitat du tigre de... [Lire la suite]
13 janvier 2017

Le cerf élaphe, animal de l’année 2017 en Suisse !

En désignant le cerf élaphe (Cervus elaphus) « animal de l’année 2017 » en Suisse, l’association helvétique pour la protection de la nature Pro Natura souhaite alerter le grand public sur la nécessité de corridors écologiques pour la faune sauvage. Victime de la chasse et de la réduction de son habitat, le cervidé avait été pratiquement exterminé de la Confédération au milieu du XIXème siècle. Seuls quelques spécimens ayant échappé aux fusils survivaient dans le canton des Grisons, le plus oriental du pays. L’espèce fit... [Lire la suite]
Posté par PhilValais à 05:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
22 décembre 2016

Inde : les rhinocéros à l’étroit au Bengale-Occidental

Deux nouveaux sites naturels du Bengale-Occidental, à l’est de l’Inde, pourraient prochainement accueillir des rhinocéros. Jusqu’à présent, les pachydermes présents dans cet État frontalier du Népal, du Bhoutan et du Bangladesh vivent uniquement au sein des parcs nationaux de Jaldapara et de Gorumara, s’étendant respectivement sur 217 et 80 km2. Avec près de 200 individus, le premier héberge la deuxième plus importante population de rhinocéros d’Inde. Située à près de cent kilomètres de Jaldapara, l’aire protégée de Gorumara... [Lire la suite]