Quatre pirolles à queue courte (Cissa thalassina) ont vu le jour ces derniers mois au zoo de Chester (Royaume-Uni). La première éclosion a lieu lundi 13 juin et la dernière lundi 15 août 2016. Une première dans un établissement britannique et un espoir pour la survie de ce passereau classé depuis 2012 « en danger critique » d’extinction par l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN). Tous les nouveau-nés ont été élevés par leurs parents.

« J’ai eu le privilège de travailler avec de nombreux oiseaux rares et magnifiques, mais aucun n’était aussi précieux que la pirolle à queue courte, l’une des espèces les plus menacées au monde », affirme Andrew Owen, curateur des oiseaux dans le zoo du nord-ouest de l’Angleterre.

PIROLLES A QUEUE COURTE AU ZOO DE CHESTER

Reconnaissable à ses plumes bleues, l’un des quatre jeunes nés ces dernières semaines au zoo de Chester (photo Chester Zoo).

Selon certaines sources, le nombre total de pirolles à queue courte dans le milieu naturel s’élèverait à moins de cent spécimens. Et les experts redoutent que la situation du rarissime passereau endémique des forêts montagneuses de l’ouest de l’île de Java (Indonésie) n’ait empiré au cours des derniers mois. Aucune observation récente n’a été signalée et la pirolle à queue courte pourrait désormais être très proche de l’extinction à l’état sauvage !
En décembre 2015, six couples avaie'nt été transférés depuis l'Asie du Sud-Est vers le zoo de Chester afin d’initier le premier programme d’élevage en dehors de l’archipel indonésien (lire http://biofaune.canalblog.com/archives/2015/12/27/33124444.html). Depuis plus de six ans, l’institution britannique collabore avec le Cikananga Wildlife Centre.

« Durant ce laps de temps, nous avons assisté à la disparition quasi totale de la pirolle à queue verte dans la nature à cause du trafic illégal », relève M. Owen. Outre le braconnage, le passereau - arborant un magnifique plumage vert rehaussé d’un masque noir, d’un bec rouge et de rémiges et de couvertures alaires marron – est également victime de la perte de son habitat liée à l’’expansion agricole et à la déforestation. Situé au sud de la ville de Sukabumi, dans la province de Java occidental, le centre de reproduction indonésien a enregistré sa première naissance en mars 2013. Il abrite actuellement 19 pirolles à queue courte.

PIROLLE A QUEUE COURTE AU ZOO DE CHESTER

(Photo Chester Zoo)

« Notre objectif à long terme est de permettre la réintroduction en Indonésie d’oiseaux nés en Europe », souligne le responsable du zoo de Chester. Ce dernier gère le programme européen d’élevage en captivité (EEP) de l'association européenne des zoos et aquariums (EAZA).
Avec les jeunes nés cette année, le zoo de Chester héberge aujourd’hui 11 pirolles à queue courte. Quatre oiseaux parmi les 12 importés l’an dernier ont en effet été confiés par le parc animalier britannique à d’autres institutions européennes. Le zoo de Prague (République tchèque) et le Durrell Wildlife de Jersey ont reçu ainsi chacun un couple dans le cadre du programme d’élevage.