Principale nouveauté de la saison 2016 de l’établissement ouvert en 1980 à Saint-Aignan-sur-Cher (Loir-et-Cher), l'espace des hippopotames amphibies (Hippopotamus amphibius) du ZooParc de Beauval a été inauguré samedi 26 mars 2016.

HIPPOPOTAME VISION SOUS-MARINE

(Photo Ph. Aquilon)

Baptisée la « Réserve des hippopotames », cette installation propose notamment une vision sous-marine des animaux grâce à une façade vitrée longue de 44 mètres, dont 22 mètres d’un unique tenant. Pour l’heure, elle abrite un jeune couple composé d’un mâle de quatre ans - baptisé Kvido et natif du zoo d'Ostrava en République tchèque - et d’une femelle de cinq ans. Prénommée Kiwi, celle-ci est originaire du Parco Natura Viva de Bussolengo, en Italie.

L’hippopotame amphibie est actuellement classé « vulnérable » par l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN). Il bénéficie d’un studbook européen (ESB) -  le second niveau de programme d'élevage pour les espèces en danger mis en place sous l'égide de l'Association européenne des zoos et des aquariums (EAZA) - géré par le zoo d’Ostrava.

FACADE

La  façade de la vision sous-marine (photo Ph. Aquilon).

Plusieurs points de vue permettent au public de découvrir cet espace depuis le niveau du sol jusqu'à une terrasse embrassant l’ensemble de l’enclos dont la partie terrestre abrite également un groupe de potamochères roux (Potamochoerus porcus) et un troupeau de nyalas (Tragelaphus angasii). Ces derniers n’étaient toutefois pas visibles lors de l’inauguration.

Recouverte d’un filet métallique similaire à ceux couvrant les volières du Bioparc de Doué-la-Fontaine (Maine-et-Loire), cette installation abrite officiellement quelque 150 oiseaux d’origine africaine appartenant aux treize espèces suivantes : vautour néophron moine ou vautour à capuchon (Necrosyrtes monachus), vautour palmiste (Gypohierax angolensis), spatule blanche (Platalea leucorodia), ibis tantale (Mycteria ibis), ibis du Cap (Geronticus calvus), ibis hagedash (Bostrychia hagedash), ibis sacré (Threskiornis aethiopicus), ombrette africaine ou ombrette du Sénégal (Scopus umbretta), bec-ouvert africain (Anastomus lamelligerus), cigogne d'Abdim ou cigogne à ventre blanc (Ciconia abdimii), ouette d'Égypte (Alopochen aegyptiaca), canard ou sarcidiorne à bosse (Sarkidiornis melanotos) et dendrocygne veuf (Dendrocygna viduata).

Le jour même de l’ouverture, BIOFAUNE a fait le voyage vers le ZooParc pour vous faire découvrir, en images et dans un nouvel album dédié, cette installation.

VUE SUR LE BASSIN ET LA MAISON DES HIPPOPOTAMES

 Vue de la « Réserve des hippopotames » depuis la terrasse du bâtiment des visiteurs (photo Ph. Aquilon).