Le 2 octobre 1916, la société zoologique de San Diego (Zoological Society of San Diego) était officiellement fondée par le Dr Harry Milton Wegeforth (1882-1941). Les premiers pensionnaires de l’établissement situé dans le parc Balboa - où le zoo s’étend désormais sur 40 hectares - furent les animaux présentés dans le cadre de la Panama–California Exposition. Cette manifestation avait été lancée au début de l’année précédente pour célébrer l’ouverture du canal maritime.

L’idée de créer un zoo dans la cité côtière du sud de la Californie remonterait au 16 septembre 1916. Ce jour-là, revenant en voiture à son cabinet avec son frère Paul après une opération chirurgicale, le docteur Wegeforth aurait entendu un lion rugir en passant dans le parc public de la ville. Il aurait alors décidé de fonder un parc zoologique sur place.

BUSTE DU FONDATEUR DU ZOO DE SAN DIEGO

Buste en bronze du Dr Harry Milton Wegeforth – une œuvre signée Holger and Helen Jensen - avec, à l’arrière-plan, une télécabine du Skyfari. Cette attraction a été ouverte le 20 mars 1969 (photo IllaZilla).

Aujourd’hui, le zoo de San Diego dépend de l’organisation San Diego Zoo Global, laquelle gère également le San Diego Zoo Safari Park - inauguré le 10 mai 1972 - et l’institut de recherche pour la conservation (San Diego Zoo Institute for Conservation Research) avec son célèbre « zoo congelé » (Frozen Zoo).

Pour célébrer ce centième anniversaire, un site dédié relate en dix chapitres les grandes heures du parc :

° 1916 – 1926 : les débuts.

° 1927 – 1936 : l’opiniâtreté.

° 1937 – 1946 : les années de guerre.

° 1947 – 1956 : le développement.

° 1957 – 1966 : l’innovation.

° 1967 – 1976 : une nouvelle ère.

° 1977 – 1986 : la conservation.

° 1987 – 1996 : l’expansion.

° 1997 – 2006 : la vision.

° 2007 – 2016 : la fin de l’extinction.

ENTREE DU ZOO DE SAN DIEGO

L’entrée du zoo en août 1962 (photo EditorASC).

Une frise chronologique dévoile les temps forts de l’existence du zoo, de l’arrivée de nouvelles espèces - les koalas en 1925, le premier kiwi nord-américain en 1954, les manchots empereurs en 1957, les iguanes des Fidji en 1965, les doucs en 1968, les loris nonettes en 1978, les rhinopithèques de Roxellane en 1984, les pandas géants en 1987 etc. - à la construction d’enclos et de bâtiments remarquables (le lagon des flamants roses en 1954, la volière pénétrante en 1958, le secteur bioclimatique du kopje en 1986, la zone polaire en 1996 ou encore les enclos des panthères des neiges et des léopards de l’Amour en 2015).

Des coups de projecteur mettent aussi en lumière les personnalités marquantes de l’histoire du parc californien. Parmi elles figurent, au côté de la journaliste et philanthrope Ellen Browning Scripps (1836-1932), les différents responsables de l’institution dont Belle Jennings Benchley (1882 –1972), la « Zoo Lady » à la tête du parc de 1927 à 1953, Charles Robbins Schroeder (1901 - 1991), d’abord vétérinaire puis directeur entre 1954 à 1972, et Charles Bieler, qui prit les rênes du zoo de 1973 à 1985.

VOLIERE CONSTRUITE EN 1937 AU ZOO DE SAN DIEGO

Érigée en 1937 et rénovée en 1999, la volière de la forêt tropicale - également baptisée Owens Rain Forest Aviary - a d’abord abrité des aigles puis diverses espèces d’oiseaux de proie. Dessinée par l’architecte Louis John Gill (1885 – 1969), elle mesure 25 mètres de haut pour plus de 45 mètres de long. Lors de son inauguration, cette volière était la plus grande au monde (photo Abujoy).

Par ailleurs, pour chaque année ou presque, une photo présente un ou plusieurs hôtes emblématiques du parc. Une galerie de portraits animaliers où trônent par exemple l’ourse kodiak Caesar (l’un des premiers pensionnaires à compléter en 1917 la collection originelle), le casoar à casque Henry autorisé dans les années 1920 à déambuler librement dans les allées, la femelle tapir de Baird Mickey s’entichant de la directrice en 1934, Sally le tout premier rhinocéros accueilli par le zoo en 1952 seulement, le condor de Californie Sisquoc en 1983 (premier de son espèce  à éclore en captivité cette année-là), le koala albinos Goolara venu au monde en 1985, les rhinocéros blancs du Nord Saut, Nola et Nadi arrivés en Californie en 1989, ou encore la femelle panda géant Hua Mei, née en 1999 en Californie et transférée en Chine à l’âge de quatre ans.

Une liste (très) loin d’être exhaustive, à découvrir sur le site  http://timeline.sandiegozoo100.org/