Deux lionceaux des cavernes congelés ont été récemment découverts en République de Sakha (Russie), a annoncé lundi 26 octobre 2015 le Siberian Times. Selon le quotidien russe, ces jeunes félins auraient été parfaitement préservés dans le permafrost. Pour l’heure, les détails de cette trouvaille n’ont pas été révélés. Les paléontologues de l’académie des sciences de Yakoutie dévoileront leurs premières conclusions à la presse internationale à la fin du mois de novembre prochain. Selon les analyses microbiologiques pratiquées, les restes des félins sont exempts d’infections dangereuses comme la maladie du charbon.

Mis au jour dans une région particulièrement froide et couvrant près d’un cinquième du territoire russe, ces deux lionceaux appartiennent à une espèce disparue à la fin du Pléistocène supérieur (126.000 à 11.700 ans avant le présent).

LIONS DES CAVERNES

(Photo académie des sciences de Yakoutie)

Considérés comme les lions des cavernes les mieux conservés au monde, ces lionceaux pourraient permettre de préciser les causes de l’extinction de leur espèce voici quelque 11.000 ans et sa parenté avec le tigre et le lion actuels. Jusqu’alors, les chercheurs ne disposaient en effet que de squelettes, d’ossements et de dents, mais pas de spécimen entier avec sa fourrure.

Diverses sous-espèces

Originaire d’Afrique, le lion des cavernes (Panthera spelaea ou Panthera leo spelaea selon les auteurs) descendrait du lion (Panthera leo) et se serait répandu en Europe puis en Asie et en Amérique du Nord.

Le terme de lion des cavernes recouvre en fait plusieurs sous-espèces, à savoir le lion des cavernes primitif (Panthera spelaea fossilis ou Panthera leo fossilis) vivant au Pléistocène inférieur (entre 2,58 millions d'années et -781.000 ans) et moyen (de -781.000 à -126.000 ans), le lion des cavernes européen (P. s. spelaea ou P. l. spelaea), le lion de Béringie (P. s. vereshchagini ou P. l. vereshchagini) plus petit et présent dans l’Arctique sibérien et nord-américain au cours de la dernière période glaciaire, et le lion américain (Panthera spelaea atrox ou P. l. atrox).

Possédant un crâne plus court que le lion actuel, le lion des cavernes était vraisemblablement plus imposant, les grands mâles pouvant atteindre 3,5 mètres de long pour une masse oscillant entre 250 et 320 kilos.