Connaître et reconnaître les oiseaux relève d’un long apprentissage et nécessite, outre une bonne dose d’humilité et persévérance, des outils précis et didactiques. En cette rentrée 2015, les ornithologues, débutants ou plus expérimentés mais toujours soucieux d’enrichir leurs connaissances et d’exercer leur regard, disposent d’un nouvel ouvrage de terrain publié aux éditions Delachaux et Niestlé.

Tous les oiseaux d’Europe propose une approche originale pour identifier au mieux les espèces susceptibles d’êtres aperçues sur le Vieux Continent. Ici, des photos détourées et légendées remplacent les traditionnels planches et dessins illustrant de nombreux guides ornithologiques. Celui-ci a en effet été conçu par Frédéric Jiguet, professeur au Muséum national d’histoire naturelle et directeur du Centre de recherches sur la biologie des populations d’oiseaux, et Aurélien Audevard. Photographe animalier, ce dernier est un pionnier de la digiscopie, une technique consistant à prendre des images en fixant l'objectif d'un appareil photo numérique sur l'oculaire d’une longue-vue ou de jumelles.

TOUS LES OISEAUX D'EUROPE

Nicheuses ou hivernantes, aisément reconnaissables ou sujettes à confusion, communes ou exceptionnelles, faciles à admirer ou d’une rare discrétion, 860 espèces - dont celles aperçues une seule fois en Europe ou susceptibles d’y être vues dans un proche avenir - sont présentées. Du pigeon biset (Columbia livia) à la mouette de Bonaparte (Chroicocephalus philadelphia), de la mésange bleue (Cyanistes caeruleus) à la sterne voyageuse (Sterna bengalensis) en passant par l’outarde canepetière (Tetrax tetrax) ou le corbeau familier (Corvus splendens), toutes sont censées figurer dans ce guide visant à l’exhaustivité. Quelques clichés montrent même des hybrides de fuligules (morillon x milouin, morillon x nyroca) parfois observés sur les lacs et étangs.

Près de 2.200 clichés enrichissent les fiches recensant les principales caractéristiques de chaque oiseau avec son habitat, sa voix et, le cas échéant, son aire de répartition. Ce choix iconographique permet de mieux visualiser les détails nécessaires à une identification sûre, mais aussi de mesurer la difficulté éventuelle de l’exercice. Dans certains cas, des photos soulignent d’ailleurs les risques d’erreur comme celui de confondre un bruant des neiges (Plectrophenax nivalis) avec une niverolle alpine (Montifringilla nivalis) ou une alouette des champs (Alauda arvensis). Pour les situations les plus délicates, le recours au Guide expert de l’ornitho reste toutefois conseillé (http://biofaune.canalblog.com/archives/2015/02/02/31447660.html).

Optant pour les noms vernaculaires recommandés par la Commission de l’avifaune française, ce guide bénéficie d’un double index, très pratique, avec les dénominations scientifiques des espèces.

JIGUET Frédéric, AUDEVARD Aurélien, Tous les oiseaux d’Europe, Delachaux et Niestlé, août 2015, 448 p., 29,90 €.