C’est un ouvrage dur, cru, sans concession, soulevant bien des questions que beaucoup préfèrent éluder… Dans son dernier livre, Inéluctable. La parole des crocs, Aurélien Brulé (devenu Chanee en Asie du Sud-Est) dévoile sans fard le quotidien du combat qu’il mène depuis une quinzaine d’années à la tête de son association Kalaweit pour sauver les gibbons en particulier et la faune sauvage indonésienne en général. Une mission le conduisant des mangroves de Kalimantan aux plateaux télé des émissions people françaises.

Au-delà de la tentative de capture d’un crocodile mangeur d’hommes terrorisant un village dayak coincé entre un parc national et une plantation de palmiers à huile, cet ouvrage introspectif aborde les problématiques et les enjeux de la conservation, entre fatalisme, écœurement et farouche détermination à poursuivre, en dépit de tout, le combat de la dernière chance.

INELUCTABLE LA PAROLE DES CROCS

Corruption et huile de palme

Quels espoirs entretenir alors que la corruption gangrène les autorités locales et que l’industrie de l’huile de palme ravage chaque jour davantage les forêts tropicales et appauvrit les populations locales spoliées par les grandes compagnies ? Quels choix les protecteurs de l’environnement peuvent-ils encore faire lorsque la survie même des hommes est en jeu ? Au nom de quelles valeurs relâcher un ours des cocotiers ou un crocodile marin susceptibles d’attaquer -voire de tuer, un jour, des villageois ? Qui peut faire la morale à un vieux couple survivant grâce à ses deux macaques à queue de cochon ?

Les interrogations d’Aurélien Brulé renvoient aussi à nos propres comportements à l’heure où l’huile de palme envahit nos tables, alors que la rassurante certification RSPO (Roundtable on Sustainable Palm Oil) n’agit en rien contre la déforestation… Et de quel droit condamner des peuples nomades braconnant pour subsister les derniers animaux présents dans d’ultimes lambeaux de forêt alors que nous ne parvenons pas à cohabiter avec l’ours ou le loup ? Guère tendre envers lui-même, Chanee égratigne aussi certaines approches de la protection des espèces, à ses yeux trop éloignées du terrain ou relevant du despotisme d’un potentat local. Le vernis de la conservation masque parfois des réalités peu glorieuses.

CONCESSION DE PALMIERS A HUILE

Concession de palmiers à huile dans la province indonésienne de Riau, au centre-est de l'île de Sumatra (photo Hayden).

Pour l’auteur, les attaques du crocodile géant de Bornéo résonnent comme un avertissement adressé à l’humanité. Aujourd’hui, les plus démunis sont les victimes. Demain, la nature demandera des comptes aux nantis. « Peut-on résoudre un problème en tuant le messager ? » Chanee, lui, a choisi de continuer à sauver les animaux et à se battre  pour que nous ne perdions pas tout.

CHANEE, Inéluctable. La  Parole des crocs, Les Presses du Midi, avril 2015, 190 p., 19 €.

Voici les prochaines dates des conférences de Chanee :

• vendredi 8 mai 2015 à 14 h 30 au parc animalier et botanique de Branféré au Guerno (Morbihan).

• samedi 9 mai 2015 à 19 heures au ZooParc de Beauval, à Saint-Aignan-sur-Cher (Loir-et-Cher).

• dimanche 10 mai à 14 heures au zoo de Bordeaux Pessac (Gironde).