« C’est une triste chose de penser que la nature parle et que le genre humain n’écoute pas », notait Victor Hugo en 1870 dans ses Carnets intimes. Naturaliste, écrivain prolifique, chroniqueur radio, animateur télé et auteur de documentaires animaliers, Marc Giraud invite les lecteurs de son dernier livre à tendre l’oreille et à ouvrir les yeux afin de mieux lire et comprendre le comportement des animaux, domestiques ou sauvages, partageant notre quotidien. Un jeu de déduction et une passionnante leçon d’éthologie pratique à travers plus de 700 clichés pris sur le vif le long des chemins, en plein ciel, dans des prairies verdoyantes ou de simples jardins, au cœur des forêts ou depuis la berge d’un cours d’eau.

COUVERTURE LES ANIMAUX EN BORD DE CHEMIN

Les animaux en bord de chemin est un ouvrage aux allures de guide qui décrypte la vie quotidienne des habitants à poils, plumes ou écailles de nos villes et de nos campagnes via de grands chapitres consacrés à la façon dont les animaux se nourrissent, communiquent, survivent à l’hiver, traquent leurs proies ou se prémunissent des attaques de leurs prédateurs, se séduisent, se reproduisent, élèvent (ou non) leur progéniture, cohabitent pacifiquement, s’entraident ou profitent les uns des autres. Tout en se défiant des interprétations hasardeuses, l’auteur revendique d’ailleurs un certain anthropomorphisme au nom des processus évolutifs communs à l’homme et aux autres animaux.

CHEVREUIL

Pour approcher au plus près un mammifère en milieu naturel - ici un chevreuil, une règle d’or : connaître le sens du vent (Éditions Delachaux et Niestlé / photo © Marc Giraud).

Aux termes scientifiques et parfois abscons, Marc Giraud préfère un langage simple, accessible à tous. Pour autant, ce livre fourmille d’informations certainement méconnues de bien des passionnés, de l’œil en trompe-l’œil du canard colvert à la dentition de l’escargot de Bourgogne, laquelle n’a rien à envier à celle du grand requin blanc. Le lecteur apprendra aussi l’origine de l’expression « un froid de canard » et ne dira plus jamais que les petits mangeurs ont « un appétit d’oiseau ». Il découvrira aussi pourquoi les chevaux s’expriment davantage avec leurs oreilles que les vaches, la raison qui pousse les pigeons bisets à se poser au sommet des statues immortalisant les grands personnages de l’Histoire, l’intérêt qu’ont les spatules blanches à affronter la pluie de face,  l’importance du sommeil paradoxal et des rêves chez le chat ou encore ce qui pousse les volages libellules à s’unir en formant un joli cœur…

GIRAUD Marc, Les animaux en bord de chemin, Delachaux et Niestlé, mars 2015, 256 p., 24,90 €.

Pour mieux connaître l’univers de Marc Giraud, voici le lien vers une chronique bucolique et en images consacrée par le naturaliste à l’hirondelle : http://www.dailymotion.com/video/x290yzq_en-chemin-l-hirondelle-par-marc-giraud_animals