Bonne nouvelle pour le très menacé condor de Californie (Gymnogyps californianus). Classé en danger critique d’extinction par l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN), le rapace bénéficie depuis le mois de novembre 2014 d’un nouveau programme de reproduction en captivité, le premier initié au Mexique.

Originaires des zoos californiens de San Diego et Santa Barbara, deux femelles enregistrées sous les matricules 400 et 443 ont été transférées séparément par avion en octobre 2014 au zoo de Chapultepec à Mexico. Elles y ont rejoint deux mâles, baptisés A-wai et Aquimowon et confiés en 2007 par le parc de San Diego à l’établissement mexicain. Ces femelles ont été choisies en fonction de critères génétiques dans l’espoir de produire une descendance viable.

CONDORS DE CALIFORNIE

Alors que le dernier condor sauvage avait été capturé en 1987, les premiers individus nés en captivité furent relâchés dans la nature dès 1992 (photo U.S. Fish and Wildlife Service).

« La création de ce programme de reproduction en captivité est non seulement une reconnaissance pour le zoo de Chapultepec mais aussi pour tous les autres zoos mexicains et la preuve que nous pouvons jouer un rôle important dans la conservation de la faune », a affirmé Juan Arturo Rivera Rebolledo, responsable du département des zoos et de la faune de la ville de Mexico, au quotidien américain U-T San Diego.

Réintroduits en milieu naturel

Le projet prévoit que les oiseaux nés au zoo de Chapultepec rejoindront le parc national Sierra de San Pedro Mártir en Basse-Californie où un programme de réintroduction a été entrepris depuis 2002 avec le relâcher de six condors éclos en captivité aux États-Unis, notamment dans les zoos de San Diego et Los Angeles.
Pour Michael Mace, conservateur des oiseaux au San Diego Safari Park, « ce nouveau programme constitue une étape importante dans la conservation du condor ». « Les biologistes mexicains seront désormais en mesure  d'élever leurs propres condors avant de les relâcher sur leur territoire. » Actuellement, la population totale des condors de Californie s’élève à environ 425 oiseaux dont 250 sont élevés dans les centres de reproduction (voir http://biofaune.canalblog.com/archives/2014/06/16/30081681.html). Parmi ces derniers, certains retourneront prochainement à l’état sauvage.

PARC NATIONAL SIERRA DE SAN PEDRO MARTIR

Situé dans la partie septentrionale de la cordillère de Basse-Californie, le parc national Sierra de San Pedro Mártir a été créé le 16 avril 1947. Son plus haut sommet, le Picacho del Diablo, culmine à 3.096 mètres d’altitude (photo Jsanchezd).

La réintroduction du condor de Californie au Mexique bénéficie du soutien des États-Unis via le programme Wildlife Without Borders du United States Fish and Wildlife Service(FWS). Selon un communiqué de l’ambassade américaine, le plan prévoit que « les autorités mexicaines prennent en compte, dans les années à venir, tous les aspects de la réintroduction du condor ».
D’après Michael Wallace du San Diego Zoo Institute for Conservation Research, 27 condors dont plusieurs couples nicheurs vivent actuellement à l’état sauvage dans le parc national de la Sierra San Pedro Martir.

Source : U-T San Diego.