Organisée chaque 23 mai, la Journée internationale des tortues (World Turtle Day) souhaite promouvoir la connaissance et le respect des chéloniens auprès de l'opinion publique et encourager les initiatives visant à protéger ces animaux. L'édition 2014 a notamment célébré le succès obtenu ce printemps dans le cadre du programme d'élevage in situ mis en place par l'organisation Turtle Survival Alliance afin de sauvegarder la tortue fluviale de l'Inde ou batagur malais (Batagur baska).

LOGO WORLD TURTLE DAY

 

Classée en danger critique d'extinction par l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN), cette espèce, l'une des plus rares au monde, est extrêmement menacée à cause de la chasse pour sa viande et ses œufs. Elle survit à l'état sauvage dans deux États indiens (le Bengale-Occidental et l'Odisha), au Bangladesh et en Birmanie. Sa présence en Thaïlande n'est pas avérée. Le 1er avril dernier, cinq femelles ont pondu un total de 101 œufs dont 89 finalement en incubation.Tous les nids ont été déplacés vers une zone protégée par une cage et les températures sont soigneusement surveillées afin d’obtenir un nombre plus élevé de femelles.

TORTUE FLUVIALE DE L'INDE

La carapace de la tortue fluviale de l'Inde peut atteindre 60 centimètres de long (photo Pelf).

Ce programme exemplaire est le fruit de la collaboration entre Turtle Survival Alliance, le zoo de Vienne (Autriche) et l’UICN avec le concours du zoo de Colombus (États-Unis) et de la coalition mondiale SOS - Save Our Species.

En Inde et au Bangladesh, il a notamment permis d’améliorer les installations d’élevage en captivité et les recherches entreprises pour localiser les sites de nidification des dernières populations sauvages.

Source : Turtle Survival Alliance, UICN.