En 2013, le nombre de marsouins échoués sur les côtes belges a atteint un record. 143 cétacés sont morts accidentellement à cause des filets de pêche maillants. Pris au piège, les marsouins ne peuvent remonter à la surface pour respirer et meurent noyés.

L’association environnementale flamande Natuurpunt a donc demandé l’interdiction immédiate de ces filets, utilisés non seulement par les pêcheurs professionnels mais aussi par les amateurs de pêche récréative. Des systèmes ont été conçus pour éviter la noyade des cétacés dans les filets mais ils ne permettent pas de pêcher autant de poissons.

MARSOUIN COMMUN

Marsouin commun Centre d'étude de la mer Baltique danois (Fjord og Bælt Centeret) à Kerteminde, au Danemark (photo Rene).

Par ailleurs, Natuurpunt souhaite l’adoption rapide de mesures concernant l’usage d’émetteurs ultra-sons par les pêcheurs professionnels. Ces dispositifs acoustiques limitent les prises accidentelles de petits cétacés, tels que les dauphins et les marsouins, lors des activités de pêche au filet maillant.

Plus petit cétacé d’Europe, le marsouin commun (Phocoena phocoena) mesure à l’âge adulte entre 1,50 m et 1,70 m, les femelles étant plus grandes que les mâles. Certains spécimens pourraient atteindre près de 2 m. Le marsouin commun possède une tête arrondie, un dos sombre, des flancs gris et un ventre blanc. Sa masse oscille en moyenne entre 40 et 60 kg. Figurant à l'annexe II de la Convention de Washington, l’espèce est protégée par la convention de Berne et par la directive européenne Habitats.

Sources : Belga, Le Soir, Wikipédia.