Les bonnes nouvelles se suivent pour la sauvegarde de la panthère de l’Amour (Panthera pardus orientalus ou P. p. amurensis), l’un des félins les plus menacés au monde : samedi 6 avril 2013, la création d’une réserve transfrontalière entre la Chine et la Russie a été annoncée par le Département des forêts de la province de Jilin (Chine). Des discussions ont été engagées avec le parc national «Terre du léopard» à Primorsky (Russie). Un accord pourrait être signé en juin prochain. Les premiers pourparlers entre les deux États concernant une éventuelle réserve à cheval sur les deux pays remontent à 2009.

«Il est maintenant nécessaire d'accélérer la création d'une réserve transfrontalière sino-russe qui permettrait d'unifier six aires protégées adjacentes couvrant 6.000 km2», avait récemment déclaré le Dr Yury Darman, directeur de la branche Amour-Russie du WWF, après l’annonce des résultats encourageants du dernier recensement de la population sauvage du léopard de l’Amour en Russie (http://biofaune.canalblog.com/archives/2013/03/24/26720901.html). «Le maintien d'une population future de 70 à 100 léopards de l’Amour et de 25 à 30 tigres de Sibérie deviendrait alors envisageable.»

«Nous souhaitons lancer la coopération dès que possible», a ajouté de son côté Alyona Salmanova, chef du département des sciences de terrain au sein du parc «Terre du léopard», créé en avril 2012.

TERRE DU LEOPARDEmpreintes de panthères photographiées lors du recensement effectué l’hiver dernier au sein du parc national russe « Terre du léopard » (Photo Pavel Fomenko, WWF Russia Far - Eastern Branch).