Le pape François a annoncé que le domaine pontifical de Castel Gandolfo, situé dans le Latium à une vingtaine de kilomètres de Rome, accueillerait un parc à loups. Ayant choisi son nom en référence à saint François d’Assise, le nouveau souverain pontife entend ainsi célébrer la vision de la Nature du fondateur de l’ordre des frères mineurs. Le pape a rappelé le message du « Povorello » et le «Cantique des créatures » avec son message d’amour envers toutes les créations de Dieu. François a ainsi évoqué le miracle du loup de Gubbio et le pacte conclu entre le prédateur et les habitants, François d’Assise ayant fait promettre aux villageois de nourrir le loup car seule la faim poussait l’animal à commettre des méfaits.

LOUP D'AGUBBIO TABLEAULe loup d’Agubbio (1877), huile sur toile de Luc-Olivier Merson, exposée au Palais des beaux-arts de Lille.

Destiné à accueillir une meute originaire du Latium, le parc à loups s’étendrait sur près de 5 hectares au cœur des 55 hectares du domaine escarpé de Castel Gandolfo. Les animaux proviendraient du Parc national des Abruzzes, Latium et Molise. Il s’agirait de spécimens nés en captivité de parents recueillis par les autorités de cette réserve naturelle pour diverses raisons sanitaires.

Initialement, François aurait, semble-t-il, souhaité héberger ces loups dans le parc du Vatican (44 hectares), un signe fort de l’évêque de Rome envers les habitants de la capitale italienne très attachés à la légende la louve ayant allaité Rémus et Romulus. Plusieurs associations écologistes transalpines auraient toutefois fait valoir que les loups bénéficieraient d’un environnement plus adapté à leurs besoins dans la résidence d’été du pape.

LOUP DES APENNINSLoup des Apennins (Photo Luigi Piccirillo).

Géré par des gardes suisses dûment formés auprès d’agents  du Parc national des Abruzzes, Latium et Molise, le parc à loups sera seulement visible du public chaque 3 octobre, date anniversaire du décès de François d’Assise.