Consacré à la biodiversité domestique, le blog de l’association FERME a récemment consacré un article à l’étonnante chèvre de race hijazi. Originaire du Proche-Orient, cette chèvre se distingue par ses oreilles d’une étonnante longueur.

HIJAZI OKChèvre de race hijazi en Jordanie (Photo Naef Hajaya).

D’autres races orientales possèdent d’ailleurs cette particularité, comme la jamnapari indienne, la beetal du Pendjab ou la kamori, très populaire dans la province du Sind au Pakistan.

BOUC JAMNAPARI

Bouc de race jamnapari .

 C’est aussi le cas de la chèvre dite de Nubie, une race aux grandes oreilles pendantes développée en Grande-Bretagne à partir de spécimens provenant d’Afrique du Nord et du Moyen-Orient. Cette particularité est également présente chez des races de chèvres sud-africaines comme la boer, la kalahari red ou la red boer. Créées à partir de souches caprines indigènes, ces chèvres ont vraisemblablement été croisées avec lignées indiennes et/ou européennes. Ceci expliquant peut-être cela…

 CHEVREAU BOER

Chevreau de race boer (Photo Friedrich Böhringer).

 Pèlerinage en Terre sainte

 Les oreilles démesurées des actuelles chèvres hijazi sont-elles le fruit d’une sélection poussée de la part des éleveurs locaux ou une caractéristique remontant à des temps lointains ? Une chose est sûre. Voici plusieurs siècles déjà, les chèvres de cette région présentaient une apparence assez similaire. À preuve la planche zoologique du Peregrinatio in terram sanctam, ouvrage publié en 1486. Doyen de la cathédrale de Mayence, Bernard von Breydenbach (1454 – 1497) y relate le pèlerinage en Terre sainte qu’il effectua en 1483 en compagnie du peintre Erhard Reuwich. Aux côtés d’une girafe, d’un crocodile, d’une licorne, d’une salamandre et d’une créature anthropomorphe tenant un dromadaire attaché par un licol, la gravure sur bois de Reuwich présente aussi le dessin de deux chèvres indiennes aux très longues oreilles. Sans doute les ancêtres des hijazi…

PLANCHE ANIMAUX OK

 Bernhard de Breydenbach, Pèlerinage en terre sainte et au Saint Sépulcre, Mayence chez Erhard Reuwich, 11 février 1486.

Pour consulter l'article publié sur le blog de l’association FERME, cliquer sur le lien suivant : www.association-ferme.org/article-des-chevres-aux-oreilles-longues-longues-115872765.html