L'Iran pourrait envoyer un singe dans l'Espace à l'occasion du 34e anniversaire de la victoire de la révolution islamique de 1979. Ce vol constituerait une première étape avant l’envoi d’«un homme dans l'Espace d'ici 5 à 8 ans» a déclaré Hamid Fazeli, chef de l'Organisation spatiale iranienne.

L’un des primates actuellement en quarantaine devrait être lancé «durant la décade de Fajr» marquant, du 31 janvier au 10 février, la victoire de la révolution islamique.

HAM

Ham, premier hominidé envoyé dans  l'Espace, quelques instants après son retour sur Terre en 1961. Mort en 1983, ce chimpanzé a été enterré devant le Musée de l'histoire spatiale à Alamogordo, au Nouveau-Mexique (USA) (Photo Nasa).

Depuis 2009, l'Iran a déjà envoyé trois satellites ainsi qu'une «capsule» contenant un rat, des tortues et des insectes en février 2010. Une précédente tentative d'envoyer un macaque rhésus (Macaca mulatta) dans l'Espace s'était soldée par un échec en 2011, a admis Téhéran sans davantage d’explication.

Mission suspecte

Lors de cette expérience, le singe doit être envoyé à 120 kilomètres d'altitude pour un vol balistique suborbital d'une vingtaine de minutes, à bord d'une capsule de 285 kilogrammes lancée par une fusée Kavoshgar-5.

Suivi de près pour ses éventuelles implications militaires, le programme spatial iranien est condamné par une partie de la communauté internationale qui soupçonne l'Iran de vouloir développer des lanceurs balistiques à longue portée capables d'emporter des charges conventionnelles ou nucléaires.

Des rats aux tortues en passant par les chimpanzés

Premier hominidé envoyé dans l’espace, le chimpanzé « américain » Ham fut récupéré le 31 janvier 1961 après un vol de 6 minutes. Son congénère Enos fut, lui, le premier primate non humain à effectuer un vol orbital le 29 novembre de la même année. Auparavant, Baker, une femelle saïmiri (Saimiri sciureus) et Abe, un macaque, furent les  héros du premier vol suborbital habité, le 28 mai 1959.

BAKER

Envoyée dans l'Espace en mai 1959, Baker est revenue vivante et s'est éteinte en 1984 (Photo Nasa).

Le premier singe à atteindre l’espace fut Albert II, lancé le 14 juin 1949 depuis les États-Unis à bord d'une fusée V2. Il atteignit la hauteur de 133,9 km, dépassant ainsi la ligne de Kármán qui, à 100 km au-dessus de la Terre, définit la limite entre la Terre et l’Espace. Albert II supporta parfaitement le vol mais périt au retour, suite à un défaut de son parachute.

Par ailleurs, d’autres animaux, des escargots aux méduses ou aux souris, ont effectué des vols spatiaux depuis les débuts de la conquête de l’Espace. Le plus célèbre reste Laïka, petite chienne russe qui fut le premier être vivant mis en orbite autour de la Terre, le 3 novembre 1957. Citons aussi  les rats Hector, Castor et Pollux, entre 1961 et 1962, ou la chatte Félicette, le 18 octobre 1963, tous pionniers de l’aventure spatiale française. Et en 1968, les Russes ont expédié  dans les cieux une tortue de Horsfield (Testudo horsfieldii). Paradoxal pour cette tortue dite des steppes…

Source : AFP.