Une balade entre ciel, terre et mer, dunes et bosquets de pins ou de feuillus, lagunes saumâtres et prairies humides, dans le parc ornithologique du Marquenterre. Diffusé jeudi dernier dans l’émission Sur les docks de France Culture, le documentaire radiophonique d'Irvic d'Olivier et François Teste entraîne les auditeurs à la découverte de cette réserve située sur l’un des derniers polders français, créé après-guerre par Michel Jeanson sur quelque 130 hectares du nord de la baie de Somme pour y cultiver des bulbes à fleurs. Lorsque la concurrence hollandaise sonna le glas de l'entreprise, Michel Jeanson transforma le site en parc ornithologique. Ouvert en 1973, celui-ci s’étend donc sur un milieu totalement artificiel, devenu une halte migratoire pour des milliers d'oiseaux sauvages. En 1986, le parc a été racheté par le Conservatoire national du littoral et des rivages lacustres. Depuis 2003, sa gestion est confiée  au syndicat mixte Baie de Somme – Grand Littoral picard.

PARC DU MARQUENTERRE

S'étendant sur 260 hectares, le parc du Marquenterre est un polder, étendue artificielle de terre dont le niveau est inférieur à celui de la mer. En baie de Somme, les premiers polders dateraient de la fin du XIIème siècle.

Au fil des observatoires, Philippe Carruette, responsable pédagogique et ornithologue, et les guides du parc, Céline et Alexander, s’attardent sur les hôtes permanents ou saisonniers des lieux : sarcelle d’hiver, cigogne blanche, alouette des champs, bouscarle de Cetti, spatule blanche, goéland brun, avocette élégante, grèbe castagneux, huîtrier pie, mouette mélanocéphale, phragmite, héron cendré, héron garde-boeufs, bihoreau gris, aigrette, oie cendrée, chevalier gambette, fuligule milouin et bien d’autres sans oublier, comme le relève Céline, le vent dans les roseaux. Certains oiseaux ont acquis une certaine célébrité auprès des fidèles du parc comme la cigogne 15-57, un mâle particulièrement agressif, ou la spatule LN nichant sur le parc depuis 2003…

CYGNE CHANTEUR

Le cygne chanteur (Cygnus cygnus) est l'une des 360 espèces d'oiseaux observées au parc du Marquenterre (Photo Philippe Aquilon).

Les trois guides initient également l’auditeur aux mystères des chants d’oiseaux, si difficilement identifiables pour les néophytes même si celui du pouillot véloce est l’un des plus aisés à reconnaître, avec son « tchif-tchaf » caractéristique. Céline et Alexander nous dévoilent aussi, avec pudeur, leur irrépressible besoin de nature car cette randonnée  radiophonique constitue aussi le prétexte à de belles rencontres humaines comme celle de Philippe, ce photographe amateur qui passe de longues heures dans son affût de toile à attendre les oiseaux, un livre à la main.

Et alors que le soleil se couche sur la héronnière en pleine nidification, la balade s’achève dans ce lieu où homme et nature ont trouvé l’harmonie.

 

Pour écouter ou podcaster cette émission, rendez-vous sur le site de Sur les docks d’Irène Omélianonko : http://www.franceculture.fr/emission-sur-les-docks-champ-libre-%C2%AB-des-oiseaux-et-des-hommes-%C2%BB-2012-11-22