Agir en passeur d’images et d’émotions, favoriser les rencontres et les échanges entre les spécialistes de l’environnement et le grand public, informer chacun des solutions alternatives réalistes à mettre en œuvre pour la sauvegarde de notre planète, impliquer l’ensemble des acteurs locaux ou encore - et surtout - apporter aux spectateurs et auditeurs, et notamment aux plus jeunes, une connaissance approfondie de la nature les entourant. Tels sont les objectifs du 8e Festival du film Nature qui se tiendra du vendredi 16 au vendredi 23 novembre à Mûrs-Erigné, à la porte Sud d’Angers (Maine-et-Loire).

FESTIVAL NATURE

Outre une trentaine de films dont quinze en lice dans les concours réservés aux longs, moyens et courts métrages, spectacles, expositions, ateliers sur l’alimentation du jeune enfant, les saveurs du verger, la fabrication de briques en terre cuite ou encore la protection des oiseaux durant l’hiver, « apéro environnement » et expositions diverses figurent au programme de cette édition 2012.

FESTIVAL NATURE 01

Avec L’enfer vert des Bretons(2011), Mathurin Peschet enquête sur les algues vertes qui, depuis 30 ans, envahissent chaque été de nombreuses plages bretonnes. Agriculture et les élevages intensifs sont souvent désignés comme responsables de cette pollution. Qu'en est-il vraiment ? En lice dans la catégorie moyens métrages (Photo Festival du film Nature).

Cette année, les organisateurs ont retenu sept thèmes qui se déclineront au fil de la semaine : « Enfin une pomme sans pesticide ! » ce vendredi 16 avec la réalisatrice Catherine Peix,  « Le centenaire LPO » samedi 17 avec l’intervention d’Allain Bougrain-Dubourg, « L’intimité du monde agricole » dimanche 18, « Vivre (de) son rêve » lundi 19 avec notamment Christophe Blandin, vacher et garde à cheval de troupeaux en estive dans les Pyrénées-Orientales, « Vie alternative et habitat léger » mardi 20 avec la rencontre d’un couple de Bretons ayant choisi la vie en caravane, « Oasis de biodiversité » mercredi 21 sur le massif du Makay au Sud-Ouest de Madagascar et « Sobriété heureuse » jeudi 22 avec un documentaire signé Marie-Dominique Dhelsing.

FESTIVAL NATURE 02

Réalisé par Gaëlle Rio, le documentaire Elles sont belles comme ça (2011) part à la rencontre de Christophe. À 33 ans, épris de liberté, celui-ci a choisi de reprendre une exploitation de vaches allaitantes en système extensif dans les Pyrénées. En lice dans la catégorie longs métrages (Photo Festival du film Nature).

FESTIVAL NATURE 03

Gypaetus Helveticus (2001) de Marcel Barell retrace la disparition du gypaète barbu des Alpes suisses, provoquée par des fausses accusations de dangerosité. En lice dans la catégorie courts métrages (Photo Festival du film Nature).

Lors de la soirée de clôture animée par Fred Courant, rédacteur en chef et présentateur de l’émission scientifique C’est pas sorcier, Laurent Joffrion dévoilera son nouveau film, « Abyssinie, l’appel du loup», tourné en début d’année sur les hauts plateaux éthiopiens avec le photographe Vincent Munier.

Pierre Gay et le Bioparc Zoo de Doué-la-Fontaine soutiennent le Festival du film Nature, à l’instar d’autres personnalités comme Albert Jacquard, Jean-Marie Pelt, la primatologue Emmanuelle Grundmann, le créateur du projet Kalaweit pour la sauvegarde des gibbons Aurélien Brulé, Plantu, Coline Serreau…

Pour tout renseignement complémentaire : www.festivalfilmnature-murserigne.org