Espèce emblématique d'une banquise se réduisant comme peau de chagrin à cause du réchauffement climatique, l’ours blanc est l’un des héros d’Arctique, film présenté à partir du mercredi 17 octobre à la Géode, à la Cité des sciences et de l'industrie de Paris.

Pour réaliser ce documentaire grand format, le réalisateur américain Greg MacGillivray et son fils Shaun ont tourné pendant quatre ans dans le Grand Nord. À travers le combat des ours polaires pour leur survie, leur œuvre veut alerter le grand public sur la situation écologique en Arctique. Les cinéastes ont notamment approché une ourse et ses petits qu’ils ont accompagnés pendant cinq jours de clarté totale. La banquise fragilisée se dérobe chaque jour davantage sous leurs pas, la nourriture manque et les mâles affamés deviennent de redoutables ennemis. Les cinéastes ont également filmé la faune sous-marine, les oiseaux ou encore les rennes touchés par le réchauffement de la planète.

ARCTIQUE

Des images prises par satellite prouvent que la banquise était réduite à 3,4 millions de km2 le 16 septembre dernier. Selon le Centre national américain de la neige et de la glace (NSIDC), cette surface correspond à la moitié de la surface minimale que les glaces arctiques occupaient normalement durant l'été il y a plus de trois décennies.

Datant de 2007, le précédent record de fonte avait été établi le 18 août lorsque la superficie minimum des glaces arctiques était tombée à 4,10 millions de km2 contre 4,17 millions de km2 en 2007. Le 4 septembre, l'étendue de glace était passée sous le seuil des quatre millions de km2, nouveau record depuis la mise en place mesures par satellites voici 33 ans.

Fonte des glaces

La fonte de la banquise a atteint un record cet été.

Le documentaire sera projeté en avant-première samedi 13 et dimanche 14 octobre à la Géode lors d’un week-end spécial consacré à l’Arctique. Après chaque séance, les spectateurs pourront interroger des guides, scientifiques et voyageurs habitués du Pôle Nord. Des activités gratuites seront également prévues pour les plus jeunes avec lecture de contes inuits, initiation à l’écriture inuit et atelier sur les icebergs. Les inscriptions auront lieu sur place le jour-même. Les visiteurs pourront aussi découvrir l’exposition photo de Florian Schulz sur « L’Arctique au fil des saisons ».

La Géode, 26, Avenue Corentin-Cariou, 75019 Paris. Métro : Porte de la Villette (ligne 7). Bus : PC2, PC3, 75, 139, 150, 152. Parking payant de la Cité des sciences et de l’industrie

Source : AFP.