Ce soir, « L’atelier de la création » (France Culture) diffuse à 23 heures « Lichen lichen ». Ce documentaire de Jean Guy Coulange et Lionel Quantin invite les auditeurs à une déambulation sonore où se répondent les voix du naturaliste Jean-Yves Monnat et du poète Antoine Emaz.

« De loin, tu vois des taches de couleur. Si tu mets le nez dedans, tu entres dans un autre univers ». Biologiste et naturaliste français, Jean-Yves Monnat observe au début des années 1980 les mouettes tridactyles (Rissa tridactyla) sur les falaises de la Pointe du Raz ou de la Réserve du Sizun, dans le Finistère. Tout autour de lui, attirant son regard jusqu’aux crêtes des Monts d’Arrée, ces tâches de couleur que sont les lichens, ces organismes microscopiques capables de résister aux conditions extrêmes et appartenant à ce que l’on nomme désormais « la biodiversité négligée ». 

Lichen Teloschistes chrysophthalmus (c)-Jean-Yves-Monat

Autrefois classés parmi les végétaux et souvent confondus avec les mousses, les lichens sont des êtres très particuliers constitués par l'association d'au moins  deux  partenaires : un champignon (90% de l'ensemble) et des cellules microscopiques possédant de la chlorophylle comme les algues ou/et les cyanobactéries. Ici, un spécimen de Teloschistes chrysophthalmus (Photo Jean-Yves Monnat).