Aujourd'hui, samedi 22 septembre, "la journée internationale des rhinocéros" a été célébrée partout dans le monde. Seules cinq espèces, toutes menacées voire proches de l'extinction pour certaines, survivent en Afrique et en Asie : le rhinocéros blanc (Ceratotherium simum), le rhinocéros noir (Diceros bicornis), le rhinocéros indien (Rhinoceros unicornis), le rhinocéros de Java (Rhinoceros sondaicus) et le rhinocéros de Sumatra ((Dicerorhinus sumatrensis).

rhinoceros

 Le rhinocéros noir est considéré en danger critique d'extinction par l'Union internationale pour la conservation de la nature.

À l'heure où le braconnage continue de plus bel, à l'heure où le massacre des rhinocéros s'intensifie en Afrique du Sud (381 animaux abattus depuis le début de l'année dans un pays qui abrite entre 70 et 80% de la population mondiale de rhinocéros et qui pourrait bien, d'ici quatre ans, ne plus abriter le moindre spécimen sauvage), quel grand média a évoqué cette journée en faveur d'un animal que les générations futures pourraient bien ne jamais connaître ?

Aujourd'hui, samedi 22 septembre, en cette "journée internationale des rhinocéros", le silence aura été assourdissant !