Dimanche prochain, à la pointe du Hourdel, l’association Picardie Nature relâchera en milieu naturel dix jeunes phoques communs (Phoca vitulina vitulina). Natifs de la baie de Somme et séparés prématurément de leur mère, ces veaux marins se sont laissés dériver au gré des courants avant de s’échouer.

Sur les 55 nouveau-nés enregistrés cet été en baie de Somme, 14 se sont échoués sur le littoral picard avant d’être sevrés naturellement. Parmi eux, 13 étaient vivants. Âgés de 2 jours à 2 semaines, ils ont été conduits au centre de sauvegarde de la faune sauvage de Picardie Nature. Par manque de capacité d’accueil en quarantaine, deux animaux ont été amenés dans un autre centre où ils sont actuellement en soins. Un phoque est mort au centre, de cause naturelle.

PHOQUES 02

Phoque commun en baie de Somme (Photo Office du Tourisme de Cayeux-sur-Mer).

Depuis 2006, le centre de sauvegarde de la faune sauvage a recueilli 67 phoques (66 phoques veaux marins et 1 phoque gris). Avant 2000, les animaux étaient soignés à la zeehondencreche de Pieterburen (Pays-Bas) puis, jusqu’en 2005, au CHENE - Centre d'hébergement et d'étude de la nature et de l'environnement - d’Allouville-Bellefosse (Seine-Maritime) ou au Sea Life Center de Blankenberge (Belgique).

Trois mois de soins

Les jeunes veaux marins sont restés trois mois au centre de sauvegarde, la durée nécessaire pour qu’ils soient capables de se nourrir seuls et pèsent au moins 35 kg (masse d’un jeune sevré).

PHOQUES 04

Les plaques collées sur le poil (ici la femelle Tatihou) tomberont à la prochaine mue, au début de l'été 2013 (Photo Picardie Nature).

Afin d’être aisément identifiables au sein de la colonie, les animaux relâches seront équipés d’une plaque de couleur collée sur la tête et d’une bague blanche, numérotée et répertoriée, permettant de les identifier en cas de nouvel échouage sur les côtes européennes.

Chaque année, une thématique est donnée pour nommer les phoques intégrant le centre de Picardie Nature. En 2012, il s’agit des îles françaises. Les animaux relâchés la semaine prochaine ont ainsi été baptisés Ilette, Tatihou, Bono, Tibidy, Taveeg, Gargalo, Makatea, Piana, Oléron et Triagoz.

PHOQUES 01

(Photo Picardie Nature).

Comme les années précédentes, la remise en milieu naturel sera accessible à tous. En 2010 et 2012,  l’évènement avait attiré quelque 1500 spectateurs. Afin que les phoques puissent regagner la mer dans le calme et les meilleures conditions possibles, une soixantaine de volontaires baliseront un arc de cercle contenant le public à une vingtaine de mètres des phoques.

Par ailleurs, soucieuse de réduire l’empreinte écologique liée aux transports, Picardie Nature recommande d’accéder à pied au lieu du relâcher depuis les parkings extérieurs au Hourdel.

La plus importante colonie de France

La colonie de phoques veaux marins de la baie de Somme est  la plus importante de France avec une population maximale de 370 individus recensés l’été dernier. L’estuaire héberge 60% de la population hexagonale de l’espèce, les autres sites les plus fréquentés étant la baie du Mont-Saint-Michel et celle des Veys (Manche).

Baie de Somme

 Deux espèces de phoques, protégées et interdites à la chasse depuis 1972, sont actuellement présentes en baie de Somme : le phoque veau marin et le phoque gris(Halichoerus grypus). Doté d’une espérance de vie de 25 ans pour les mâles et 35 ans pour les femelles, le veau marin le seul à être sédentaire et reproducteur sur la côte picarde. La première naissance en baie de Somme a été observée en 1988. Depuis 1992, plusieurs mises bas sont observées chaque année. Les mâles peuvent atteindre 2 m. pour une masse de 170 kg. À sa naissance, le petit mesure 80 cm et pèse entre 8 et 10 kg.

Le rendez-vous pour la remise en milieu nature est fixé dimanche 30 septembre à 11 heures, sur le cordon de galets de la pointe du Hourdel, à Cayeux-sur-Mer.

Pour télécharger la brochure du Centre de sauvegarde de la faune sauvage de Picardie Nature, cliquer sur le lien suivant : www.picardie-nature.org/IMG/pdf/Brochure_centre_sauvegarde_HD.pdf

Source : Picardie Nature (www.picardie-nature.org).